Le programme INTERREG Caraïbes

Qu’est-ce qu’INTERREG Caraïbes ?

Un programme européen pour favoriser la coopération dans la Caraïbe.

Depuis 27 ans, les programmes INTERREG visent à renforcer la coopération entre des partenaires institutionnels et des porteurs de projet de part et d’autre d’une frontière commune ou au sein d’un espace géographique commun en Europe. Pour la période 2014-2020, ces programmes de coopération territoriale européenne sont au nombre de 107.

INTERREG Caraïbes, qui existe depuis 2000, est un programme de coopération particulier : il vise à renforcer la coopération entre des territoires européens (la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et Saint-Martin) et des territoires et Etats caribéens (plus de 40).

gg

Un programme pour renforcer l’intégration des territoires français d’Outre-Mer dans leur espace régional.

INTERREG Caraïbes est un programme partenarial : il est géré par la Région Guadeloupe conjointement avec les partenaires européens (Collectivité Territoriale de Guyane, Collectivité Territoriale de Martinique, Collectivité de Saint-Martin, représentants de l’Etat et de la Commission Européenne) et caribéens (représentés par les organisations internationales régionales suivantes : Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale, CARIFORUM, Association des Etats de la Caraïbe, Association des PTOM de la Caraïbe).

Par l’instauration d’espaces d’échanges réguliers entre partenaires, le programme contribue à l’intégration de l’espace Caraïbe.

Une réponse à des problématiques partagées par les territoires de la zone Caraïbes.

La stratégie de coopération d’INTERREG Caraïbes a été définie conjointement par les partenaires du programme. Il s’agit de thématiques qui correspondent à des problématiques partagées par ces territoires ou qui visent à valoriser des particularités de la zone.

Les axes de coopération retenues concernent : l’emploi et l’innovation, les risques naturels, l’environnement naturel et culturel, la santé publique, les énergies renouvelables, le renforcement du Capital Humain.

Des projets de coopération structurants aux retombées gagnant-gagnant.

INTERREG Caraïbes soutient des projets structurants, c’est-à-dire qui répondent de manière adéquate à une ou plusieurs problématiques de l’espace de coopération, et qui impliquent un partenariat riche et pertinent.

Les projets INTERREG Caraïbes sont des projets de coopération, dont les bénéficiaires sont équitablement répartis entre les partenaires, et se distinguent donc des projets d’aide à l’exportation. Ces projets sont menés par un chef de file communautaire, qui doit avoir une solidité et une stabilité administrative et financière.

Les porteurs de projet (chefs de file et partenaires) peuvent être très variés : établissements publics, collectivités, associations, entreprises, universités, acteurs de la recherche et de l’innovation, acteurs de la société civile, etc.

Une gestion et un accompagnement au plus près des porteurs de projet.

L’Autorité de Gestion, la Région Guadeloupe, et le Secrétariat Conjoint travaillent au service des projets et accompagnent les bénéficiaires de l’idée à la clôture de leur projet.

Afin de garantir une appropriation du programme par tous, les gestionnaires du programme ont créé un système de Points de Contact Régionaux (PCR). Ces PCR, localisés sur les territoires des partenaires, sont de véritables relais d’animation du programme et d’accompagnement des porteurs de projet.

Articulation FED-FEDER.

Différents fonds européens sont dédiés à la coopération dans la zone : le FEDER (utilisé dans le cadre d’INTERREG Caraïbes notamment, destiné aux porteurs de projet communautaires) et le FED (Fonds Européen Développement, destiné aux porteurs de projet extra-communautaires). Afin de renforcer l’articulation entre ces fonds, et de permettre au programme une implication équitable des porteurs de projet sur la zone, la gestion d’une enveloppe de 2.94 millions d’euros de FED a été déléguée à l’Autorité de Gestion d’INTERREG Caraïbes. Cela permettra au programme de soutenir aussi bien des porteurs de projet européens (via le FEDER) que non-européens (via le FED).

Réunis en décembre 2016, les partenaires ont fixé les orientations stratégiques pour cette articulation FED-FEDER, dispositif inédit qui sera mis en oeuvre de manière conjointe.